Comment financer vos rénos?

Quand vient le temps de rénover une propriété, il n’est pas donné à tous d’avoir à disposition les fonds nécessaires pour entreprendre les travaux. 

Si vous désirez acheter une maison qui exige une remise à neuf ou si votre résidence actuelle a grand besoin d’être rafraîchie, plusieurs solutions de financement s’offrent à vous.

Voici lesquelles prioriser en fonction de votre situation.

  1. Carte de crédit

Si vous prévoyez des travaux d’envergure, oubliez la carte de crédit. Avec son taux d’intérêt élevé, on ne la privilégie que pour l’achat de matériaux. Elle peut aussi servir aux petites urgences, comme une réparation de plomberie, que vous serez en mesure de rembourser rapidement.

  1. Prêt personnel

Un prêt personnel peut s’avérer pratique pour les travaux de moindre envergure, comme une rénovation de salle de bain, puisqu’il offre un taux d’intérêt généralement plus avantageux que la carte de crédit. Le remboursement sur une période prédéterminée et relativement courte permet aussi d’éviter de tomber dans une spirale d’endettement.

  1. Marge de crédit

Une marge de crédit est une option intéressante en raison de son taux d’intérêt moins élevé que la carte de crédit et le prêt personnel. Son mode de remboursement flexible permet d’y aller selon l’échéancier qui vous convient le mieux, mais cela requiert une bonne dose de discipline. En ne payant que les frais d’intérêts chaque mois, vous pourriez traîner cette dette plus longtemps que prévu.

  1. Financement hypothécaire à l’achat d’une nouvelle propriété

Si vous planifiez des rénovations pour une maison que vous vous apprêtez à acheter, vous pourriez en ajouter le coût total estimatif au montant de l’emprunt hypothécaire. Ainsi, le financement des travaux bénéficiera du taux d’intérêt relativement bas et des modalités de paiement de l’hypothèque.

Cela exigera toutefois que votre offre d’achat soit déjà acceptée par le vendeur. En travaillant avec un courtier hypothécaire, celui-ci présentera votre dossier d’achat et de rénovation (devis, liste de dépenses) d’un seul coup.

Ensuite, le prêteur pourra vous donner accès au montant total ou vous l’accorder en plusieurs versements en fonction de l’avancement des travaux selon le devis.

Notez que l’ajout des frais liés aux rénovations pourrait avoir un impact sur votre mise de fonds. Rappelons aussi qu’un prêt dont la mise de fonds est inférieure à 20 % devra être assuré par la SCHL (Société canadienne d’hypothèques et de logement) et que la mise de fonds minimale est de 5 %.

  1. Rénover en effectuant un refinancement hypothécaire sur votre propriété 

L’option s’offre à vous d’utiliser la valeur nette de votre maison en demandant un prêt de refinancement hypothécaire. Il vous est possible d’emprunter jusqu’à 80 % de la valeur de votre demeure, incluant le solde impayé de votre prêt actuel. Discutez de cette possibilité avec un courtier hypothécaire qui saura vous aiguiller dans l’obtention des meilleures conditions possible.

Prenez toutefois le temps d’évaluer vos besoins en matière de rénovation, toujours dans l’optique de protéger votre investissement et d’y ajouter de la valeur.

  1. La marge de crédit hypothécaire

Pour plus de flexibilité comparativement au refinancement, la marge de crédit hypothécaire peut s’avérer avantageuse. Vous pouvez effectuer des remboursements en capital à votre rythme. Son taux est aussi plus bas qu’une marge régulière.

Elle présente toutefois un danger similaire à la marge de crédit personnelle en matière d’autodiscipline. Puisque vous pouvez retirer des fonds à votre gré, il est important de garder un contrôle sur vos dépenses et de ne pas la laisser devenir un facteur de surendettement.

  1. Programmes et subventions

Enfin, certains programmes gouvernementaux offrent des subventions pour éponger une partie des coûts de vos travaux. Cela peut vous être avantageux, notamment s’il est question de rénovations pour améliorer l’efficacité énergétique de votre résidence.

D’après : 7 façons de financer vos rénovations de Mickael Deshaies, Journal de Montréal, le 31 janvier 2018

Post By Simon Lupien (102 Posts)

Courtier hypothécaire, papa, entrepreneur, époux, investisseur immobilier, etc. L'ordre est aléatoire! J'ai à cœur chacun de mes clients. Je travaille pour eux. Pas pour la banque.

Website: →

Connect

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Aucun commentaire

Commenter ce billet