Archives du mots-clés: marge de crédit hypothécaire

Une marge bien pleine

gros ventre

Il y a une situation que nous voyons très souvent ces temps-ci et qui est due à la popularité des marge de crédit hypothécaires, elles sont pleines.

Bien utilisée, une marge de crédit hypothécaire est un outil très intéressant. On peut faire des travaux, investir ou seulement s’en servir comme coussin financier en cas de pépin, par exemple. Cependant, il faut toujours garder à l’esprit qu’une marge se doit d’être temporaire, autrement dit, qu’on doit avoir un plan de sortie pour la rembourser, et ce, plus rapidement qu’une hypothèque.

Le problème qu’on voit, c’est que beaucoup de gens utilisent leur marge, et ne font plus que les paiements minimums, ou un peu mieux, par la suite. Si vous saviez combien de fois j’ai vu des relevés de marges au même niveau 5 ans plus tard, les clients ayant que payé les intérêts. Intérêt qui sont plus chers que sur un hypothèque aussi…

Dès qu’on arrive à un certain montant sur la marge, il faut regarder pour fixer le montant en hypothèque, de manière à rembourser plus rapidement le capital et à payer l’intérêt. Vous pourriez économiser des milliers de dollars!

Encore du changement dont vous n’avez probablement pas entendu parler!

http://www.dreamstime.com/-image14617433
Au cours des dernières années, il y a eu énormément de changements dans le monde du prêt hypothécaire. Encore récemment, nous vous avons fait parvenir dans une lettre, les dernières modifications que le gouvernement a annoncées en juin 2012. Cependant, d’autres réformes au régime hypothécaire ont été décidées en juin 2012 par le Bureau du surintendant des institutions financières du Canada (BSIF). On en a très peu entendu parler et pourtant, ces modifications peuvent vous toucher. Toujours est-il qu’elles auraient pu être encore plus drastiques. Voici les points qui y étaient discutés et qui n’ont pas été adoptés :

– Requalification des emprunteurs au renouvellement hypothécaire
– Inclusion des assurances habitations dans le calcul des dettes
– Limites des exceptions possibles

Toutefois, voici les changements apportés :

– La valeur maximale d’une marge de crédit hypothécaire passe de 80% à 65% de la valeur de la propriété.
– La démonstration de revenus pour les travailleurs autonomes devient totale.
– Les remises en argent des prêteurs ne peuvent plus êtres utilisées comme mise de fonds (c’est la fin des achats à 0% de comptant)
– La qualification pour les prêts conventionnels (plus de 20% de mise de fonds) est sujet à changement. Cela pourrait vouloir dire de qualifier sur le taux affiché (présentement 5,24%) même si le taux obtenu est à 3,09%. Cette manière d’agir est déjà la norme pour l’obtention d’un taux variable. Elle affecte grandement le montant d’achat possible.

Il va sans dire qu’on tente par tous les moyens de calmer le marché immobilier. Cela fait beaucoup de changements en peu de temps. On souhaite que cela ne vous pénalise pas trop.

Pour plus d’informations : http://www.osfi-bsif.gc.ca/