Archives du mots-clés: finance personnelle

Question de profits…

Model of house with coins on wooden table on blurred background

À l’amorce du 4e trimestre, les grandes institutions financières publient les résultats de leur dernière période d’exercice.

Les résultats ?
Sans grand étonnement… la plupart d’entre elles enregistrent une hausse notable de leur bénéfice net. Voici d’ailleurs quelques grands titres retenus dans l’actualité sur le sujet :

  • « La Scotia fait mieux que prévu! » avec un bénéfice net de 2 milliards $,
  • « La CIBC surpasse les attentes au 3e trimestre » comptant 1,072 milliards $,
  • « La Banque Royale bat les attentes…» en enregistrant 2,66 milliards $,
  • « Le bénéfice de la BMO atteint 1,25 milliard $»,
  • « Légère hausse des profits à la Banque Laurentienne », plus petites des institutions québécoises, comptant un profit de 45,1 millions $,
  • etc.

Et votre poche ? Quel rendement a-t-elle récolté ?
Êtes-vous plus riche maintenant grâce aux judicieux conseils de votre conseiller en institution ? Peut-être pas.

Un conseil ou deux

  • Fuyez les solutions prémâchées. Nul ne peut tout savoir, sur tous les sujets tout en excellant dans tout !
    Ne vous laissez pas emballer par votre institution financière. Bien qu’elle semble plus accessible par la multiplication de ces succursales et ces plateformes de communication, sa structure est plus rigide que jamais. Les décisions sont centralisées en un lieu et elles s’éloignent des besoins uniques de leurs clients.
    Et vous dans tout ça?
    On veut vous fidéliser et grossir votre portefeuille de produits en institution, de sorte que si vous aviez l’idée de quitter la maison, le processus vous apparaisse trop compliqué et qu’il en résulte un effet désagréable…
  • Allez voir ailleurs! Le client est ROI après tout.
    Et en tant que consommateur, vous avez le choix.

    Découvrez les courtiers hypothécaires, les conseillers en sécurité financière ou en assurance, les planificateurs stratégique et autres professionnel du monde de la finance personnelle.

Découvrez la vraie valeur de leur travail. Celle qui réside dans l’analyse de votre situation vers une solution qui a du sens pour VOUS et qui est adaptée à VOTRE situation.
Accédez à l’ensemble de l’offre du marché, à une offre personnalisée dans VOTRE intérêt.

Partant?

SOURCES :
Scotia : http://affaires.lapresse.ca/resultats-financiers/201608/30/01-5015393-la-scotia-fait-mieux-que-prevu.php
CIBC : https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/la-banque-cibc-surpasse-les-attentes-au-troisieme-trimestre/589468
RBC : https://www.lesaffaires.com/bourse/nouvelles-economiques/la-banque-royale-bat-les-attentes-hausse-son-dividende/589451
BMO : http://www.journaldemontreal.com/2016/08/23/le-benefice-de-la-bmo-atteint-125-milliard-1
Banque Laurentienne: http://www.journaldemontreal.com/2016/08/31/legere-hausse-des-profits-a-la-banque-laurentienne-1

Chronique d’opinion : Parce que j’aurai bientôt 30 ans

30 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

Aille! J’aurai bientôt trente ans… Encore 35 avant la retraite.

En pleine réflexion sur cette période de ma vie…
J’en déduis que je suis choyé.
Choyé de travailler dans la finance personnelle (pour faire un lien!), de le comprendre. Vraiment.
Choyé d’être passionné. Choyé de pouvoir aider les gens. Vraiment.

Suivant une économie incertaine, où la classe moyenne s’amenuise au profit de la bourgeoisie occupant le sommet de la pyramide de distribution des revenus et où la force vive sur le marché du travail, la relève, amorce sa décroissance, j’en retire 2 constats :

  1. Qui contribuera à mon avenir, ma retraite à moi… à part moi ?
  2. Quel avenir attend mes ainés ou mes parents, maintenant ou plus tard,
    si je ne suffis pas, en tant que relève, à payer leur retraite ?

Cette pensée, quoique pessimiste, m’intrigue.

Vivre le moment présent : OUI! Mais attention…
On dit que la génération Y sera moins riche que ses parents…

Dans une société capitaliste, prônant la consommation à outrance, quelle place pour la planification stratégique et la rigueur ?

Pourtant, c’est là LA solution, on ne le dira jamais assez. Pour vivre ses rêves, et non seulement vivre pour travailler, il faut penser à long terme et avoir une vision élargie. Maintenant. S’assurer d’une bonne santé financière.

Aux parents : Quelle approche adoptez-vous avec vos enfants, vos adolescents en fait d’épargne ?
Aux autres de mon âge ou à peu près :
Comment entreprenez-vous votre avenir côté finance ? Quels sont vos grands projets?
Aux plus vieux : Quel succès attribuez-vous à votre plan ?

En terminant, un exercice…juste pour le plaisir

  1. Tracez une ligne du temps illustrant les dix prochaines années.
  2. Inscrivez-y votre âge, celui de votre conjoint et de vos enfants le cas échéant.
  3. Inscrivez vos projets
    Quelques idées : songez à vos objectifs d’épargnes, de voyage, d’études (pour les enfants aussi), de formation, sportifs, professionnels, d’accès à la propriété, de déménagement, de famille, d’affaires, etc.

 

Le temps passe vite n’est-ce pas ?
Allez, je me remets à mes calculs 😉

Après le Brexit : Retour sur l’influence de l’économie mondiale

Brexit

 

 

 

 

 

 

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne en aura surpris plus d’un!
Les conséquences du Brexit, encore difficilement prévisibles, me conduisent à la réflexion suivante:

Le cours de l’économie ne porte plus sur un simple aspect local/national.
L’économie est mondiale, multipolaire et en constante turbulence.

Et la conjoncture des événements passés abonde en ce sens. Vous vous souviendrez peut-être de l’impact de la hausse de production pétrolière en Arabie-Saoudite l’année dernière? Le tollé entourant la faillite de la Grèce?

La sphère économique évolue ainsi influencée par les autres environnements politiques, juridiques, culturels, géographiques… tous incontrôlables. De cette façon, aujourd’hui est le reflet des actions passées, d’ici et D’AILLEURS.

L’effet domino…
On sous-estime fortement la dépendance financière des pays et le pouvoir de l’incertitude sur le marché. Imaginez: l’impact des spéculations portant sur UN titre, sur UN marché… reporté à l’échelle mondiale!

Au final, la transformation des macro environnements porte inévitablement des répercussions sur vos finances personnelles à plus petite échelle. Restez à l’affût du monde qui vous entoure!!