Blogue

Meilleurs vœux en ce temps de réjouissance

noel 2

Tout en espérant que votre année 2015 ait justement été marquée de réjouissance, l’année qui s’achève l’a plutôt été par de légères hausses des taux fixes tandis que la Banque du Canada a réagi à la récession qui a frappé le pays. En effet, elle l’a fait en abaissant deux fois son taux directeur de 1,00% à 0,50%. Cependant, les banques n’ont pas redonné le 0,50% en entier sur leur taux préférentiel, le baissant plutôt de 0,30% tout en empochant la différence. La hausse importante que certains voyaient en 2015, n’a pas eu lieu dus aux baisses du pétrole et du dollar. Enfin, pour conclure l’année, la Réserve fédéral américaine a amorcé ses hausses dernièrement en décembre. De toute façon, il serait difficile de faire des prévisions pour 2016, mais nous tenons à rappeler à quel point il est important de se prendre d’avance dans un renouvellement hypothécaire ou un achat, afin de contrôler ce qu’il l’est et éviter les remous de ce que nous ne contrôlons pas. Comme les hausses de taux!

Quoi qu’il en soit, on a beau spéculer sur 2016,  il y a plus important en cette période de l’année. Nous vous souhaitons de belles Fêtes remplies de joie, d’amour et de repos.

On se reparle de l’autre côté, en 2016.

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Quels sont les frais à prévoir pour l’achat d’une propriété?

hypothèque

Je n’aborderai pas la mise de fonds dans cet article. Cela sera abordé une autre fois.

Tout débute lorsqu’une promesse d’achat est acceptée. Il y a d’abord l’inspection fait par un professionnel. Celle-ci vous permet de connaître l’état des lieux et des rénovations à prévoir ou à faire immédiatement. Ce n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé.

Coût : entre 400 et 600$

Une des étapes dans l’obtention du prêt hypothécaire est l’évaluation de la propriété fait par un évaluateur. L’évaluation permet au prêteur de confirmer que vous payez le prix du marché et non pas trop cher pour votre propriété.

Coût: Gratuit en passant avec un courtier hypothécaire. De 300 à 400$ en passant directement avec une institution financière.

L’assurance hypothécaire est exigée par le prêteur lorsque la mise de fond est inférieur à 20%. Cette assurance est fournis par la SCHL, Genworth ou Canada Garanty.
Le montant de le prime d’assurance variera entre 1.8% et 3.6% selon votre mise de fond. Cette prime sera additionnée à votre prêt hypothécaire.

Coût: Une taxe de 9% de la prime est payable chez le notaire.

Pour préparer et finaliser la vente, il y aussi les frais du notaire.

Coût: entre 1000 et 1200$

Un coup déménagé, vous allez recevoir une facture de la municipalité pour les droits de mutation aussi appelée « taxe de bienvenue ».

Coût : Le montant varie selon le prix d’achat. On parle d’un frais de 1750$ pour un achat de 200 000$ par exemple.
Première tranche de 50 000$ = 0,50%
50 à 250 000$ = 1%
250 000$ et plus = 1,5%

On peut encore parler d’autres frais qui vont du déménagement, aux rénovations, à la décoration, aux nouveaux meubles, aux outils d’entretien, etc. La liste est longue lorsqu’on devient propriétaire.

Comme l’achat d’une propriété comporte plusieurs frais, il est très important de rencontrer un courtier hypothécaire pour bien se préparer.

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Pourquoi utiliser les services d’un courtier hypothécaire?

courtier hypothécaire aide

En fait, la première question serait pourquoi ne pas utiliser les services d’un courtier!

D’abord, les services sont gratuits. Il n’y a pas d’attrape, pas de faux-frais, pas de sur-prime, pas de surprise, etc. Le courtier travaille pour son client gratuitement. Ensuite, il est un spécialiste des prêts hypothécaires. Il ne fait rien d’autre que du financement tandis que le conseiller bancaire est plus un généraliste. Voudriez-vous être opérer par un chirurgien ou un généraliste? Et il y a le choix. Le courtier hypothécaire magasine auprès de plusieurs institutions financières selon le besoin de ses clients. Par sa connaissance du marché, il est en mesure de trouver le bon produit qui ira de pair avec la stratégie de remboursement qu’il aura proposé à ses clients.

Au Québec, environ 1 prêt hypothécaire sur 3 est conclu par un courtier. Ce sont de bons chiffres, mais ça pourrait être plus. Une des raison qui explique ce fait est qu’encore aujourd’hui, une grande majorité d’emprunteurs ne magasine pas son hypothèque. Et ce pour toutes sortes de raisons, qui vont du manque de temps au manque de connaissance.

Dans le fonds, faire affaire avec un courtier, c’est de travailler avec quelqu’un dont la job est de nous faire sauver de l’argent, tout en nous faisant sauver du temps. C’est rentable!

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Mythes sur la fiscalité immobilière

fiscalité

Yvan Cournoyer, actif entre autre au Club d’investisseurs en immobiliers du Québec, publie un blogue particulièrement intéressant sur le site www.lesafaires.com

Son sujet lors d’un billet récent tournait autour des mythes sur la fiscalité en immobilier.

Je vous conseille fortement cette lecture qui traite sur la durée de possession, de la contre-lettre, de la vente à 1$, des taxes, des impôts et des flips.

Pour tous ceux qui ont de l’intérêt en immobilier.

Source: http://www.lesaffaires.com/blogues/yvan-cournoyer/immobilier–six-mythes-en-matiere-de-fiscalite-immobiliere/578449

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Rembourser l’hypothèque ou investir?

réflexion

Quand on parle hypothèque, trop souvent on s’arrête à parler de taux d’intérêt. Comme si tout ce qui comptait était le fameux taux.

Un bon courtier hypothécaire pourra orienter ses clients dans une discussion axée sur la stratégie de remboursement. Une fois que les dettes autres que celle de la maison sont payées, une grande réflexion doit être entamée. Doit-on mettre les surplus sur le remboursement du capital ou plutôt le placer dans un quelconque véhicule financier? La réponse est compliquée car elle est propre à chacun. Votre âge, vos revenus et votre fond de pension indiquera la marche à suivre.

Se dépêcher à rembourser son prêt hypothécaire s’avère probablement le geste le plus sécuritaire, mais le moins liquide. En effet, comment récupérer à nouveau ce capital à l’heure de la retraite à moins de vendre ou d’hypothéquer à nouveau le prêt! Et d’avoir peut-être l’impression de recommencer.

Alors on fait quoi? Il est primordial de faire une planification de retraite et de faire des choix en fonction de nos objectifs. Voilà ce qui amène à décider où va le surplus à la fin du mois!

Source: http://www.lesaffaires.com/mes-finances/retraite/rembourser-son-hypotheque-ou-gonfler-son-reer/575450

Vous avez aimé notre article? Partagez!