Surévaluation de l’immobilier; une correction de 30% ?

immobilier

 

Ed Devlin, vice-président exécutif et chef de la gestion de portefeuille au Canada de PIMCO (Pacific Investment Management Company), le plus grand investisseur mondial sur le marché des obligations, estime que le marché immobilier canadien est surévalué et subira une correction importante, dès cette année.

Les chiffres lancés sont pessimistes, de l’ordre de 10 à 20% au cours des 5 prochaines années. Par exemple, une propriété vendue à 300 000$ en 2014 pourrait voir sa valeur baissée de 30 à 60 000$ d’ici 5 ans, pour ne valoir plus qu’entre 240 et 270 000$ en 2019.

Ce scénario alarmant n’est pas l’affaire que d’une firme ou deux. Fitch parlait d’une correction pouvant atteindre 25% alors que la Deutsche Bank a déclaré que le marché immobilier canadien était le plus surévalué au monde! Ce qui n’est pas rien, entendons-nous.

Mais si ces prévisions sont fondées, pour quelles raisons ne voyons-nous pas cette correction sur le marché? Parce que pour que ce soit clair, il n’y a pas eu baisse de prix dans le marché de l’unifamiliale, sauf peut-être un certain repli dans le marché des condos, mais un repli très faible, n’excédant peut-être pas 1%.

Quel serait ce point de cassure? Ce moment où le marché basculerait?

On a beaucoup de questions suite à ces prévisions très pessimistes, mais très peu de réponses. Et le marché actuel ne nous en donne pas.

Et vous, croyez-vous à une correction de 30% ?

Source: http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/immobilier-canadien-une-correction-de-30-en-2014-3032014#.UxVSxrb4pXE.twitter

Post By Simon Lupien (98 Posts)

Courtier hypothécaire, papa, entrepreneur, époux, investisseur immobilier, etc. L'ordre est aléatoire! J'ai à cœur chacun de mes clients. Je travaille pour eux. Pas pour la banque.

Website: →

Connect

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Aucun commentaire

Commenter ce billet