Chronique d’opinion : Parce que j’aurai bientôt 30 ans

30 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

Aille! J’aurai bientôt trente ans… Encore 35 avant la retraite.

En pleine réflexion sur cette période de ma vie…
J’en déduis que je suis choyé.
Choyé de travailler dans la finance personnelle (pour faire un lien!), de le comprendre. Vraiment.
Choyé d’être passionné. Choyé de pouvoir aider les gens. Vraiment.

Suivant une économie incertaine, où la classe moyenne s’amenuise au profit de la bourgeoisie occupant le sommet de la pyramide de distribution des revenus et où la force vive sur le marché du travail, la relève, amorce sa décroissance, j’en retire 2 constats :

  1. Qui contribuera à mon avenir, ma retraite à moi… à part moi ?
  2. Quel avenir attend mes ainés ou mes parents, maintenant ou plus tard,
    si je ne suffis pas, en tant que relève, à payer leur retraite ?

Cette pensée, quoique pessimiste, m’intrigue.

Vivre le moment présent : OUI! Mais attention…
On dit que la génération Y sera moins riche que ses parents…

Dans une société capitaliste, prônant la consommation à outrance, quelle place pour la planification stratégique et la rigueur ?

Pourtant, c’est là LA solution, on ne le dira jamais assez. Pour vivre ses rêves, et non seulement vivre pour travailler, il faut penser à long terme et avoir une vision élargie. Maintenant. S’assurer d’une bonne santé financière.

Aux parents : Quelle approche adoptez-vous avec vos enfants, vos adolescents en fait d’épargne ?
Aux autres de mon âge ou à peu près :
Comment entreprenez-vous votre avenir côté finance ? Quels sont vos grands projets?
Aux plus vieux : Quel succès attribuez-vous à votre plan ?

En terminant, un exercice…juste pour le plaisir

  1. Tracez une ligne du temps illustrant les dix prochaines années.
  2. Inscrivez-y votre âge, celui de votre conjoint et de vos enfants le cas échéant.
  3. Inscrivez vos projets
    Quelques idées : songez à vos objectifs d’épargnes, de voyage, d’études (pour les enfants aussi), de formation, sportifs, professionnels, d’accès à la propriété, de déménagement, de famille, d’affaires, etc.

 

Le temps passe vite n’est-ce pas ?
Allez, je me remets à mes calculs 😉

Post By Jean-Philippe Lupien (26 Posts)

Depuis 2008, je suis courtier hypothécaire.
Ennuyant ? Non, CAPTIVANT !!
La raison d’être de mon travail vise le bien-être des gens.

Détrompez-vous, il ne s’agit jamais que d’un simple taux.
Vous êtes unique. Vos besoins aussi.

Il n’est donc ni nécessaire ni souhaitable de toujours faire affaire
avec une même institution financière.
La fidélité ne comporte aucun avantage financier à long terme.

Ma recette alors ?
Confiance + Connaissance + Collaboration

Quand est-ce qu’on commence ?

Website: →

Connect

Vous avez aimé notre article? Partagez!

Aucun commentaire

Commenter ce billet