Archives de la catégorie: Divers

Un été de congé

été

J’espère sincèrement que vous avez pu vous reposer cet été et profiter de vacances bien méritées.

Dans le monde de l’immobilier, l’été est souvent synonyme de relâchement, de ralentissement disons. Nous avons été habitué à voir des baisses d’activités par-rapport à l’achat et la vente de propriété et régulièrement nous voyions des hausses de taux après la folle période du printemps. Par exemple, l’an passé au lendemain de la Fête Nationale, les taux fixe ont grimpé d’environ 0,60% en quelques jours seulement. Les emprunteurs devant renouveler plus tard dans l’été ou à l’automne ont donc été dans l’obligation de signer plus cher pour leur financement hypothécaire.

Cet été en a été un de congé, question taux. Et oui, nous avons pratiquement les mêmes taux aujourd’hui qu’au printemps. Heureusement pour ceux qui veulent acheter ou doivent renouveler cet automne.

Un congé d’augmentation, bien mérité!

Quand les élections font ralentir l’immobilier…

élection

Pendant une campagne électorale, on parle de politique à tous les jours. Sans exception!

Ce qu’on sait moins, c’est que le marché immobilier se place en attente dès une élection provinciale. La peur d’un référendum fait réfléchir plusieurs propriétaires, majoritairement en Outaouais et dans les quartiers anglophones de Montréal. Beaucoup pensaient vendre si le PQ passait.

La victoire du PLQ a fait pousser un soupir à plusieurs concernant le marché immobilier et beaucoup d’intervenants s’attendent à un prochain trimestre beaucoup plus fort.

Imaginiez-vous qu’une élection pouvait avoir autant d’impact dans le marché immobilier?

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201404/09/01-4755848-immobilier-residentiel-printemps-post-electoral-a-montreal.php

Le temps des Fêtes (et l’hiver!) est à nos portes.

temps_des_fetes
Nous désirons prendre un peu de votre temps en cette période chargée de l’année qui se termine pour vous remercier de nous lire. Nous espérons que vous y trouvez du contenu pertinent et des conseils pratiques.

2013 s’annonce comme une année de transition en immobilier et dans l’économie en général. C’est pourquoi nous sommes convaincus que de publier de l’information et des analyses permettent d’alimenter vos réflexions et de vous aider à prendre les meilleures décisions possibles.

Au cours de la prochaine année, si jamais vous sentez le besoin de faire une nouvelle évaluation de votre situation ou que vos besoins changent, contactez-nous. Nous pourrons vous assister.

D’ici à notre prochaine conversation, nos meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité!

Simon et Jean-Philippe Lupien

La Banque Scotia avale ING Direct!

Logo_banque_scotia
Après avoir vendu sa division américaine à Capital One en février dernier, le Groupe ING a vendu la Banque ING Canada à la Banque Scotia pour un montant de 3.13 milliards de dollars à la fin du mois d’août. La société mère d’ING a vécu de difficiles moments pendant la crise économique qui l’a forcé à se débarrasser de certaines de ses divisions.

La Banque Scotia s’est pour le moment engagée à maintenir en place la structure actuelle d’ING, de sorte que ses clients ne devraient pas y voir de différence marquante. Il reste que ce n’est jamais plaisir de voir l’offre diminuer. En tant qu’emprunteur, il est toujours plus agréable d’avoir le plus d’options possibles.

Rappelons aussi que le modèle d’ING, sans succursale physique, a véritablement marqué le pas dans la modernisation dans la manière que les gens ont de traiter avec leur banque. Il est véritablement fini le temps où on se présente sans rendez-vous pour voir son « gérant de caisse ». Dorénavant, la plupart des transactions se font en ligne, par téléphone ou avec votre courtier hypothécaire de l’Équipe Lupien!

Que nous réserve 2012 ?

11Les débuts d’année sont souvent l’occasion des résolutions et des pronostics pour l’année qui s’en vient. Quoi faire et quoi penser de tout cela ? Qu’est-ce qui est réellement utile pour vous?

2012, une année de changement ?

Tout porte à croire que 2012 sera sensiblement identique à 2011 d’un point de vue économique. Les experts ne s’attendent pas à une augmentation significative du prix des maisons au Québec. Ni d’une diminution non plus. Comme l’économie mondiale ne s’est pas encore tout à fait relevée de la récession des dernières années, et que tout tourne encore au ralenti, les taux d’intérêt restent historiquement bas.

Un tel contexte peut être favorable à un projet de rénovation par exemple, ou à un regroupement de dettes à intérêt plus élevé sur votre hypothèque. Vous pouvez bénéficier de cette situation en prenant les bonnes décisions financières.

«Un dollar économisé vaut deux dollars gagnés»