À propos: Simon Lupien

Simon Lupien

Courtier hypothécaire, papa, entrepreneur, époux, investisseur immobilier, etc. L'ordre est aléatoire! J'ai à cœur chacun de mes clients. Je travaille pour eux. Pas pour la banque.

Billets récent par Simon Lupien

Nouvelle réalité dans le monde du courtage immobilier et hypothécaire

monde hypothécaire

WOW! L’automne 2016 promet de brasser le milieu hypothécaire et c’est peu dire!
À l’annonce d’une version révisée de la Loi sur le courtage immobilier, les interrogations par les acteurs concernés abondent.

Bien que les propos suivants soient hautement spéculatifs, voici le topo des changements importants à venir :

1 — Transformation de la mission de l’OACIQ
Si les rôles occupés par l’organisme entraînent toute une confusion dans l’exercice de ses fonctions, la révision du cadre législatif veut les clarifier.
Ainsi, la nouvelle répartition des activités observerait une reconfiguration :

  • De la priorité accordée aux consommateurs ;
  • De la qualité et du contrôle de la prestation des courtiers immobiliers ;
  • De la position et de l’intérêt du courtage hypothécaire.

En ce sens, une mesure supplémentaire voudrait que son conseil d’administration inclût désormais la nomination de membres par le gouvernement et que moins de courtiers, à proprement dit, y siègent.

2 — Le cas DuProprio : Branle-bas de combat à venir
Dans ce dossier, disons simplement qu’une redéfinition de la pratique de courtage promise viendrait à point. Elle permettrait en fait de mettre un terme à l’interminable contestation de l’exercice de DuProprio — symbole de la vente sans courtier — par l’OACIQ depuis 6 ans!

3 — Division de la responsabilité des courtiers hypothécaires
Enfin, on reconduirait la responsabilité des courtiers hypothécaires sous la gouvernance de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).
Considérant qu’actuellement la part de représentants en courtage hypothécaire est plus que minime au sein de l’organisation de l’OACIQ, le transfert de cette expertise à un tiers saurait surement donner force et crédibilité à la profession 😉

À suivre !

 

Insignifiante une hausse des taux de 1% ? Vraiment ?

L’environnement économique actuel propose encore des taux forts avantageux variant entre 2,5% et 3%, du jamais vu depuis longtemps. Et c’est aux consommateurs que ces années record profitent largement.

…Mais un jour, le vent va tourner.
Qu’adviendra-t-il suivant une hausse inévitable, dans 1, 2, 5 ans : quel accueil au cœur des ménages canadiens ?

Négocier sa propriété sous l’évaluation… ?

BulleImmo

Aussi imprévisible soit-il, le marché immobilier est marqué aujourd’hui par un phénomène qui prend de l’ampleur dans la province et ailleurs au Canada. Ainsi, malgré le fait d’une bulle immobilière, il arrive que plusieurs propriétés unifamiliales et une majorité de condos se vendent maintenant sous l’évaluation municipale. Que s’est-il passé? Votre propriété a-t-elle réellement « perdu » de la valeur!?

On s’instruit : le bris d’hypothèque ou la pénalité liée à un paiement anticipé

pénalité bris hypothèque

 

 

 

 

 

 

Notre société a adopté la culture du paiement à versement. Reste que le plus ennuyeux est aussi le plus prenant sur votre style de vie, soit votre prêt hypothécaire 😉

La plupart du temps donc, votre choix s’arrête sur la qualité d’un taux offert.
Fixe, le plus bas SVP, dans une hypothèque fermée, 5 ans.

Mais alors… Pour quelque raison que ce soit, qu’arrive-t-il si vous êtes dans l’obligation de vendre votre propriété ou de déménager avant la fin du terme de votre contrat hypothécaire ?

Oui, des pénalités s’appliquent…
Avez-vous bien lu les petits caractères de votre engagement ?

Règle générale, sachez qu’il existe 2 méthodes de calculs :

  1. Dans la mesure où le contrat suit un taux variable : la pénalité considère la valeur de 3 mois d’intérêt sur le solde restant jusqu’à la fin du terme.
  2. Dans le cas d’un taux fixe : la pénalité se base sur le différentiel de taux d’intérêt, soit la différence entre le taux en vigueur au moment du bris d’hypothèque et celui accordé au moment de l’emprunt. Note : Comme les taux varient quotidiennement, le calcul du différentiel de taux s’en voit aussi changé.

Une pénalité salée peut rapidement changer vos plans. Et disons-le, en moyenne, la plupart des contrats hypothécaires sont rompus au cours de la 3e année – cause de divorce, de transfert ou de changement d’emploi, de l’arrivée d’un enfant, d’un coup de cœur, etc. Au bonheur des institutions financières, le coût de vos pénalités compense la perte de profit du prêteur.

Des conseils ?

  1. Commencez par un exercice de visualisation 😉
    Songez à votre avenir dans 2,3,5 ans.
  2. Référez-vous à votre courtier, il saura vous guider
    Démêlez et comprenez les pénalités applicables
  3. Calculez avant d’agir
    Considérez le coût de vos actions : avant, pendant, après !

Et si l’on considère qu’il est peu probable que la vente de votre propriété coïncide avec l’échéance du terme de votre hypothèque… Dans ce cas, référez-vous aussi à votre courtier hypothécaire comme allié question d’accéder aux solutions adaptées.

Sources : http://www.moneysense.ca/spend/real-estate/selling/6-steps-to-lower-your-ird-mortgage-penalty/

 

Manque d’épargne chez les X et les Y

epargne dette

 

 

 

 

 

 

«Près de la moitié (48 %) des Canadiens en âge de travailler
n’épargnent pas pour la retraite »¹

Or, tout est question d’éducation financière et de conscientisation. Règle générale, les gens connaissent mal les produits financiers disponibles sur le marché pour combler leur stratégie d’épargnes-retraite.
Et disons-le, la corrélation entre sa connaissance du domaine de la finance et l’amélioration de sa situation financière est évidente !

L’épargne est l’essence de votre santé financière à court, moyen et long terme

Et vous ? Quelle est votre stratégie d’épargne-retraite mis à part le recours aux rentes gouvernementales ? Investissez-vous dans un régime de retraite personnel ? Et votre employeur ? Avez-vous un portefeuille de placements ? Des épargnes ? Des biens immobiliers ?

Arrêtons-nous ici un instant et songez à ceci :
Nos choix aujourd’hui influent sur votre mode de vie plus tard.

« Aborder la planification de la retraite une étape à la fois permet de réduire le stress, d’augmenter le niveau d’engagement et d’atteindre ses objectifs. »²

Il ne suffit pas d’épargner.
Il ne suffit pas non plus de se demander quel salaire vous désirez atteindre une fois à la retraite, mais plutôt le niveau de vie futur que vous convoitez !

Ayez une vision pour cette étape de votre vie :
Voyager ? Rénover ? Gâter la famille ? Loisirs ? Succession ?
Avez-vous pensé à l’inflation ? Que vous pourriez vivre plus vieux ?

5 conseils :

  1. Oubliez le voisin, vivez en fonction de vos moyens ;
  2. Faites preuve de rigueur. Répondez d’abord à vos besoins, ensuite à vos désirs ;
  3. Comptez, comptez et recomptez encore ;
  4. Évitez les retards de paiement, c’est important ;
  5. Ayez un plan, des objectifs, et suivez-le ! Faites appel à un conseiller en sécurité financière pour une meilleure compréhension des implications financières et pour éviter des erreurs.
Sources :
  1. http://www.conseiller.ca/produits/la-moitie-des-travailleurs-depourvus-depargne-retraite-59307
  2. http://www.conseiller.ca/retraite-sunlife/sunlife-blogues/la-planification-de-la-longevite-permet-aux-clients-de-mieux-profiter-de-leur-retraite-57812
  3. http://www.lautorite.qc.ca/files/pdf/education-financiere/strategie-education-financiere-2016.pdf

Plugin by Social Author Bio