Archives mensuelle: novembre 2014

Ce que les agences de crédit savent de vous

big brother
Vous pardonnerez la pointe d’humour, mais il n’est pas fou de noter à quel point les agences de crédit en savent long sur nous. Je ne pouvais m’empêcher de rapporter le reportage de grande qualité que La Presse a fait dernièrement concernant ce sujet qui touche tous les consommateurs.

Sachez seulement que les agences de notation de crédit collectent toute l’information financière disponible et s’en serve pour établir différents pointages de crédit qui pourront être utilisés pour l’obtention de prêt, pour établir votre prime d’assurances, pour décrocher un emploi, etc.

Raison de plus de s’intéresser à ce phénomène et à peut-être lire les consentements à la collecte des renseignements personnels qu’à peu près n’importe lequel fournisseur nous fait signer.

Source: http://affaires.lapresse.ca/economie/services-financiers/201410/17/01-4810222-agences-de-credit-des-donnees-qui-valent-de-lor.php

Comment améliorer sa cote de crédit

equifax

Qu’ont en commun l’apprentissage du Japonais, la construction de maquette avec des cure-dents et les dossiers de crédit? Vous avez probablement deviné, ils sont tous très compliqués!

Il est vraiment ardu de comprendre un dossier Equifax, par exemple. L’Algorithme qui établit la cote utilise des informations envoyés par des prêteurs. Cependant, comme l’information envoyé peut être mauvaise ou partielle, des erreurs se retrouvent régulièrement à l’intérieur d’un dossier de crédit. Et comme personne ne sait vraiment tous les paramètres qui définissent un dossier, on peut voir des choses peu logiques.

Quelques trucs existent néanmoins pour améliorer son score dont les plus importants sont de ne pas dépasser 60% de la limite de nos lignes de crédit et de ne jamais louper un paiement.

Quelques ressources existent dans le domaine, dont le Bureau Canadien du Crédit (BUCC) dont la tâche est d’aider les consommateurs à corriger et à optimiser la cote de crédit.

Ce n’est pas plaisant, mais c’est nécessaire pour qui veut emprunter.

Source: http://www.bucc.ca/ et http://www.lesaffaires.com/mes-finances/consommation/six-facons-d-ameliorer-votre-cote-de-credit/573310/2

 

Entre hésitation et occasion unique

hésitation

Avec les diminutions des chantiers de construction et le prix des propriétés qui n’a de cesse d’augmenter depuis plus d’une décennie, plusieurs intervenants croient qu’on assistera à une augmentation du taux de locataires au Québec. Le taux de propriétaires, actuellement à 61,2%, demeure néanmoins un des plus bas au Canada.

D’un autre côté, le célèbre milliardaire américain Warren Buffett a donné une recommandation récemment aux Américains par l’entremise du magazine Fortune:  » Avec une hypothèque fixe de 30 ans autour de 4%, ne lésinez pas. C’est l’occasion d’une vie »

Bien sûr, ces hypothèques au terme de 30 ans n’existent pas au nord de la frontière, mais néanmoins je crois toutefois qu’avec des taux fixe 5 ans sous la barre des 3%, il s’agit bien ici aussi d’une occasion qui ne risque pas de revenir de sitôt.

On a tendance à penser que les taux bas des dernières années sont devenu la norme. Pourtant, on devrait se montrer prudent du côté des prédictions et constater que cette période-ci est à l’avantage des emprunteurs. Et avec des prix qui ne risquent pas de descendre et malgré des règles de financement plus contraignantes, le constat est claire, les dernières années ont été parmi les meilleures pour acheter une propriété.

Source: http://fr.canoe.ca/argent/depenser/projetdevie/archives/2014/10/20141028-122729.html et http://www.lesaffaires.com/blogues/bernard-mooney/l-occasion-d-une-vie/572925

Une planification financière déficiente chez les moins de 35 ans

cochon brisé

Un sondage réalisé par SOM auprès de répondants âgés entre 25 et 64 ans, en collaboration avec la Régie des rentes du Québec a été rapporté par le Journal de Montréal dernièrement.

Certaines données sont très révélatrices. Par exemple, 85% des 25 à 34 ans n’ont aucun plan de retraite. C’est dire à quel point la retraite peut sembler loin, si loin que beaucoup néglige de le faire, ne veule simplement pas y penser tout de suite ou juge ne pas avoir assez d’argent pour commencer.

Et il est là le point essentiel. Commencer. Trouver le bon professionnel de confiance qui pourra démarrer un processus.

Au final, la fourmi finit toujours mieux que la cigale!

Source: http://www.journaldemontreal.com/2014/10/15/une-planification-financiere-precaire-chez-les-moins-de-35-ans